Crèches espagnoles

Sept dioramas de l´école catalane

Ces décors sont réalisés d´après les techniques de l´école de Barcelone mises au point à partir de 1911 par Antoni MOLINIE. Le plâtre peint en est le principal matériau. Pour créer l´armature, on emploie du polystyrène, du bois, du grillage, et des panneaux de plâtre. L´ensemble du décor est terminé avec des végétaux séchés.

Adoration des bergers (1988)

Décor et moutons de Juan MESTRES BAIXAS, San Juan Despi (E).

Personnages en terre cuite et plomb peint, atelier CASTELLS, Barcelone (E).

Adoration des bergers (1988)

Ces paysages resituent la Nativité dans son contexte historique : Bethléem à l´aube de notre ère. Cette tradition est née à Barcelone au XIXe siècle lorsque le sculpteur D. TALARN a essayé de présenter à travers ses crèches une reconstitution quasi archéologique de la vie à l´époque du Christ. Dans la seconde moitié du siècle, d´autres artistes d´Allemagne et du Tyrol ont découvert la Terre Sainte et se sont inspirés des paysages, de l´imagerie et de la peinture pour codifier et répandre le style oriental.

Décor : Manuel SERENA FAIGES, Mataro (E).

Personnages et animaux en terre cuite et plomb peints, atelier CASTELLS, Barcelone (E).

L´atelier de Joseph à Nazareth (1983)

Décor réalisé par de membres de l´Association des créchistes de Mataro et de Barcelone (E).

Personnages en terre cuite et plomb peints, atelier CASTELLS, Barcelone (E).

Visitation (1983)

Dans ce diorama comme, les personnages sont de type oriental et les décors catalans.

Décor réalisé par des membres de l´Association des créchistes de Mataro ou de Barcelone (E).

Personnages en terre cuite et plomb peints, atelier CASTELLS, de  Lluis CARRATALA et personnages en plâtre de l´école OLOTINE.

Le réveil des bergers (1988)

On trouve le passage de l’annonce faite aux bergers dans l´Évangile de Luc.

 

Décor, Juan MESTRES BAIXAS, San Juan Despi (E)

Personnages en terre cuite et plomb peints à l´huile, Lluis CARRATALÀ, Barcelone (E).

Lever du jour à Noël en Andorre (1988)

Une tradition de la crèche catalane est de reproduire en miniature un monument ou une portion de paysage qui existe réellement. C´est le cas ici avec la chapelle romane San Juan Casellas construite en Andorre au XIe siècle.

CARRATALA a été le premier à modeler la Sainte Famille en costumes catalans. C´était pour lui une manière pacifique de s´insurger contre le pouvoir franquiste qui tentait d´éradiquer toutes les particularités régionales.

Décor, Manuel SERENA FAIGES, Mataro (E).

Personnages de l´atelier CASTELLS, de Lluis CARRATALA et Andreu MUNS, Barcelone ; moutons de Juan MESTRES, San Juan Despi (E).

Repos pendant la fuite en Egypte

Cette crèche dégage une ambiance calme et sereine… Le groupe de personnages est directement inspiré du film Jésus de Nazareth de Franco ZEFFIRELLI.

Décor oriental de Juan MESTRES BAIXAS, San Juan Despi (E)

Tirages des personnages en résine par Manuel SERENA d´après les

modèles de Daniel JOSE URSUEGUIA.

 

Grande crèche oriental (1980)

Bel ensemble caractéristique de la statuaire instituée à Olot, en catalogne, à la fin du XIXe siècle pour concurrencer les importations françaises. A l’heure actuelle, une vingtaine d’ateliers (occupant plus de 300 personnes) se partagent une production distribuée dans le monde entier. Ces personnages, de grande taille, restent minoritaires dans la production espagnole.

Personnages et animaux en pâte bois, yeux de verre, atelier Arte Modelo, Olot Catalogne.

Mise en scène et décor de fond peint à l´acrylique par Michel VINCENT, 2002.

Adoration des Mages (années 1980)

Autre diorama de MESTRES qui présente la richesse iconographique de cet artiste qui voue une fidélité exclusive à la crèche de type oriental.

Figures en terre cuite et plomb peints, atelier CASTELLS, Barcelone (E)

Diorama de style oriental de Juan MESTRES BAIXAS, San Juan Despi (E)

La source de Prades

Petit diorama de style régional de Manuel SERENA FAIGES représentant un quartier de Prades dans les Pyrénées françaises, Mataro, avant 1988.

Personnages en terre cuite peinte des frères CASTELLS †et de A. MUNS †, Barcelone. Ici encore, il s´agit de la représentation d´un endroit connu. On peut voir une reconstitution de la fontaine en grandeur nature au Pueblo español à Barcelone : Cette bourgade des Pyrénées est distante de quatre km de l´abbaye de Saint-Michel de Cuxa détruite à la révolution française. Un sanctuaire souterrain y était dédié à Notre-Dame de Bethléem. On y vénérait les langes de l´Enfant Jésus. Ces reliques ont été déposées dans l´église de Prades.

Adoration des mages