Particularités

Berceau ferroviaire (1997)

Cette œuvre, en bois sculpté, est peinte à l’aquarelle. Créé pour l´exposition ferroviaire voisine, elle met en scène la sainte famille qui s´abrite dans un wagon de chemin de fer après l´explosion d´une bombe. De nombreux symboles témoignent de la foi de l´artiste :

  • la grappe de raisin et le pain : métaphore de l´hostie et du vin de l´eucharistie.
  • l´alpha et l´oméga qui figurent sur le cierge pascale : première et dernière lettre de l´alphabet grec qui évoquent le commencement et la fin des choses.
  • l´étoile de l´épiphanie.
  • Jonas et le monstre marin.

Norbert ROTH, Tyrol autrichien

Crèche dans un moulin à vent (1990)

La technique du moulin à vent est découverte lors des croisades en Orient. Elle fait son apparition en Europe à la fin du XIIIè siècle. Dans cette crèche, Jésus, Marie et Joseph ont trouvé refuge au cœur de la butte du moulin. Un lieu symbolique, puisque le nom de la ville de Bethléem signifierait Maison du pain. On peut aisément créer un lien entre le grain (fruit des céréales qui donne le pain), l´hostie (le corps du Christ), et Jésus (le pain du monde).  

Moulin à vent réalisé à l´école de la crèche, décor de fond peint par Geissendorf
Personnages et vêtements de l´atelier LANG d´Oberammergau (D)

Pourquoi errer au loin pour chercher Dieu? Il est pourtant si proche de nous ! Goethe (2001)

Cette crèche est réalisée à partir de galets de la Baltique assemblés et peints. Elle présente une technique de sculpture peu répandue : l’assemblage d’éléments. Les galets sont ici le point de départ à la création de petits personnages souriants qui traduisent bien l’idéologie franciscaine de la crèche.

Frère Leo KOHORST, OFM, Hambourg (D)

Crèche mécanique de Ligurie (1989)

Personnages en bois aux membres articulés et personnages en pâte à modeler exécutés par surmoulage sur des anciens modèles, renforcés au fil de fer, tissu divers. Inspiré par la tradition génoise.

Différents mécanismes animent la crèche : la boutique du forgeron, le marchand de marrons, l’âne, le remouleur, la femme qui cuit la polenta (préparation culinaire à base de farine de maïs) dans le chaudron de cuivre et celle en train de moudre le café. Deux cascades complètent la mise en scène et actionnent la roue du moulin à farine.

Bougie de la Nativité

La cire a souvent été utilisée pour réaliser des effigies religieuses dans la tradition chrétienne. Au sommet, la mèche de la bougie a une symbolique importante puisqu’elle évoque le Christ (lumière du monde), l’étoile (guide dans la nuit) et Dieu (présence impalpable).

Auteur inconnu

Crèche dans une pirogue (années 1980)

Naissance du Christ sculptée dans un tronc d’ébène. Cette œuvre d´une grande virtuosité technique, illustre l´art moderne africain. A l´exception des ailes des anges, elle est sculptée dans un seul bloc. L´auteur allie l´art traditionnel makonde à un thème central de la religion chrétienne. La pirogue, ensemble organique, accueille la naissance du Christ sous le regard bienfaiteur des bergers. C’est une vision nouvelle et originale de cet événement car la Sainte Famille est "cachée" sur un bateau en partance vers un lieu inconnu.

Artiste Makonde, Tanzanie

Sainte Famille en plâtre (1903)

Cette œuvre est particulière car elle fournit une multitude de détails sur la profession de Joseph. On le sait tous, il était charpentier. Il convient de noter que le terme hébreu peut également être traduit  par architecte. On peut voir en Joseph le Père qui construit sa maison et abrite sa famille. Ici, il est représenté près de son établi avec son équerre, ses scies et son rabot. La croix semble être le fruit de son travail et laisse présager la crucifixion à venir.

Auteur inconnu (estampille GWDSL)

Nativité en bois de rose

Cet oeuvre présent Joseph comme le protecteur de la famille.

Phillippines

Crèche moderne (1964)

Les 3 personnages sont en céramique émaillée et présentent un aspect géométrique, caractéristique des années soixantes.

Cette composition est un exemple harmonieux du renouveau de l’art religieux. L’œuvre peut être présentée de deux manières différentes; soit comme crèche, en couchant l’enfant dans la mangeoire, soit comme Sainte Famille en le déposant dans les bras de Marie.

Mme RONCARATI, Liège (B)
Dépôt de la paroisse Saint Vincent, Ans (B)

Crèche extérieure de la Place du Marché de Turnhout (1989)

Cette tradition de réaliser des crèches grandeur nature dans la province d’Anvers remonte à 1957. Le comité assemble chaque année la crèche sur la Grand-Place de Bruxelles.

L’étable campinoise est composée de matériaux récupérés d’anciennes fermes en ruines (poutres en chêne, briques, tuiles…) et le décor est complété par de nombreux accessoires et outils agricoles anciens.

Andreas et Beatrice DEMETZ, Ortisei, Tyrol du Sud.

Gloria des anges (1999)

"Jérusalem, que ta lumière soit !  Ta lumière nous est apparue."

Les anges et Jésus sont en faïence dans l’esprit des techniques des DELLA ROBBIA, artistes de la renaissance florentine.

La valeur symbolique de la comète annonce au monde la venue du Sauveur. Elle relie la terre avec le ciel et indique la route pour accéder au salut. L’Eucharistie, représentée par l’allégorie du pain et du vin, est un moyen pour y parvenir.

L’étoile représente la Jérusalem céleste. Chaque angelot est un messager entre Dieu et l’Homme qui symbolise l’étape d’un voyage initiatique vers la rédemption.

Composition réalisée par Michel Vincent, Liège (B), d’après son croquis lors du concours de crèches en 1999 au musée Ars Krippana.

Étoile en bois doré, 270 X 75 cm, Heinz HAAS, Prüm (D), 1999

Nuit de Noël à Stavelot (1999-2000)

La Nativité a pris place dans une grange à colombages qui s’ouvre sur la rue Haute à Stavelot. L’ensemble des personnages porte des costumes typiques des Ardennes et de l’Eifel.

L’enfant assis devant la vierge offre un “cougnou” : gâteau de Noël à la farine blanche, pétri à la main et qui a la même forme que le nouveau-né emmailloté. C’était le seul cadeau que les enfants recevaient la nuit de Noël.

Personnages en terre cuite peinte, modelée à la main et décor régional inspiré d´un quartier de maisons en bois de Stavelot, Michel VINCENT, Liège (B), assisté de Toni DANIEL, Losheim (D).

Crèche en grès

Aux Pays-Bas, la pratique de la crèche est apparue très tard. Des nativités et travaux d´orfèvres sont connues à la fin du Moyen Age, mais elles seront détruites par les protestants. Le culte catholique tantôt toléré, tantôt clandestin, ne sera officiellement rétabli qu´à partir de 1853.

L´ensemble présenté ici est moderne dans sa conception : Il réunit les deux thèmes les plus populaires de l´histoire Sainte, la Nativité et la Passion : l´enfant Jésus (inspiré de l´icône et de certaines représentations médiévales) est emmailloté et repose dans un sarcophage. Marie porte une croix autour du cou, Joseph a glissé dans sa ceinture le marteau et les clous qui évoquent la crucifixion et le Mage agenouillé est coiffé de la couronne d´épines.

Personnages, groupes et objets, modelés en terre cuite à grès (plus de 1100°) par

Annemie KONINGS, Scheveningen (NL).

Crèche zoologique (1990)

Déjà dans l’Ancien Testament, les animaux étaient utilisés pour mettre en évidence une notion fondamentale de l’époque messianique : celle de la paix. Vous pouvez admirer ici, 3 personnages et 65 animaux en peluche.

Ce zoo évoque le paradis terrestre ou les hommes et les bêtes vivent en harmonie. A l’arrière plan, on peut voir l’Arche de Noé qui symbolise le sauvetage de l’homme et de l’animal et l’arc-en-ciel qui symbolise la paix.

Décor réalisé par les amis de la crèche des Ardennes et de l´Eifel

Le choeur des anges (présent)

Ensemble en galets de la baltique assemblés et peints. Minéraux divers.

Frère Léo Korhorst, Hambourg (D).

Crèche dans la neige venant de l´Eifel (1992)

Ce type de construction régionale est assez récent puisqu’il est apparu avec l’association belge des amis de la crèche à Krippana. Comme dans les œuvres de Brueghel, on retrouve le modèle des granges en ruine de Flandre.

Personnages costumés et animaux en bois peint, firme LANG (D).

Bâtiment et paysage : Association belge des Amis de la Crèche sous la direction de Karl-Heinz HALMES, Hergersberg.

Crèches en souches

Combinaison d’un décor régional composé uniquement d’éléments ramassés dans la nature et de personnages importés il y a plus d’un siècle et demi par les figuristes de la région de Lucques en Toscane. L’ensemble des personnages complet est assez rare. L’inscription en Néerlandais sur l’ange en quête montre bien la complaisance des artisans qui ont trouvé un travail important après la réadmission du culte catholique aux Pays-Bas en 1853.

Décor en souches de chêne, Heinz HAAS, Prüm (D) et Michel VINCENT, Liège (B). (2004)

Personnages et animaux en plâtre peints à l´huile, modèles d´origine toscane de fabrication néerlandaise, atelier inconnu. (milieu du XXe siècle)

Montagne de crèche : "C´est lui !" (1939)

Œuvre monobloc en plâtre naturel, personnages et animaux tirés de moules à usage unique perdu, décor travaillé en plâtre direct, sur armature de bois et de toile de jute.

Georg METZEN (1898-1943) : sculpteur de talent formé aux Beaux-Arts à Trêves, il a retenu la leçon d’Auguste Rodin. Ses personnages ne sont pas toujours le reflet exact de la réalité. Ils puisent leurs proportions dans le nombre d’or. Les lignes générales sont très claires et harmonieuses. Les vêtements sont traités avec simplicité pour accentuer les détails et l’expression des visages et des mains. Cet artiste mystique a transposé sa foi dans ses créations. Entre classicisme et modernité, il fait partie des artistes innovants qui ont contribué à un renouveau de l’art chrétien dans la première partie du XXe siècle.

Georg METZEN, Spangdahlem (D)

Crèche Kastlunger

Harald Kastlunger est né le 4 octobre 1937. Il fréquenta l'école de l'ancienne ville épiscopale de Brixen avant de suivre une formation aux chanoines augustins à Neustift près de Brixen. Là, il s’est consacré pendant un moment à la musique d’église, au violoncelle et au violon.
 
À Kufstein, il a terminé un apprentissage en tant que pâtissier. Kastlunger a passé son brevet professionnel à Bâle. De 1962 à 1974, il a enseigné principalement des matières pratiques à l’école professionnelle et au collège de Bressanone. En 1974, il a repris l'entreprise de ses parents à la Pfaundlerhaus sur la Pfarrplatz à Brixen, un café avec pâtisserie. En 1989, une tradition vieille de 131 ans a pris fin: le café et la confiserie Kastlunger. Harald Kastlunger a quitté la profession bourgeoise pour se consacrer exclusivement à l'art: peinture et sculpture. Il a mené une vie entre l'idée et la réalité, est constamment à la recherche de cette passion de l'homme, qui le pousse depuis la naissance et par laquelle il peut trouver l'état heureux. Harald Kastlunger est un géant de l'imagination, tant dans son travail artistique que dans son style de vie confiant.
 
Ma Crèche: Je crois fermement que Noël, la fête de la paix et porteuse de paix, représente bien plus qu‘un moment d‘une atmosphère magique. La richesse des personnages se manifeste comme une fête pour les yeux et, par conséquent, comme une exultation de l‘âme pour l‘incroyable événement qu‘est la naissance du Christ. C‘est dans cet esprit-là – prenant les distances des clichés, des schémas traditionnels et du kitsch – que je cherche d‘imprimer à mes figures les caractères distinctifs de l‘authenticité, l‘accent archaïque de la pleine conscience de l‘existence terrestre. Le sens de la participation trouve son expression dans le langage des mains et des mouvements, visant à  transmettre à l‘observateur la grandeur extraordinaire du miracle.